Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Posted by on juin 19, 2017 in Web & Tech | 0 comments

L’ombre de 51 millions d’euros se profile pour une start-up française

L’ombre de 51 millions d’euros se profile pour une start-up française

Ce mercredi 14 juin, l’entreprise hexagonale Blade, créée il y a trois ans à peine, a réussi une petite prouesse, celle de se permettre une levée de fonds supérieure à 50 millions d’euros. Cette start-up n’en est d’ailleurs pas à son coup d’essai, puisqu’en 2015 et 2016, elle avait enchaîné deux tours de table, pour une valeur totale de 13 millions d’euros.

Pour Emmanuel Freund, le PDG de Blade, cette remarquable performance tient au fait que l’entreprise possède une réelle avance sur ses concurrents, y compris les « géants des nouvelles technologiques », et il entend bien capitaliser sur cet avantage pour faire croître exponentiellement le chiffre d’affaires de sa start-up. Il se murmure même que Blade aurait le potentiel de devenir une future licorne, ces sociétés de la « tech » valorisées à plus d’un milliard de dollars. Pour l’heure, les ambitions sont plus modestes, mais néanmoins très fortes, puisqu’il s’agit de décupler le nombre de clients avant la fin de l’année, et de réitérer ce taux de progression sur 2018.

A ce stade, et si vous n’êtes pas encore familier avec Blade, vous devez sans nul doute vous interroger sur le produit « miracle » que commercialise cette start-up nationale, et qui lui vaudrait de passer de 5000 clients actuellement à 100 000 en décembre de l’année prochaine. Il s’agit en fait d’un ordinateur dématérialisé, baptisé « Shadow » – et surnommé par les spécialistes le « PC du futur », rien de moins.

Le « Shadow » se présente sous la forme d’un petit boîtier pouvant se connecter à n’importer quel ordinateur, ou via une application pour smartphone, tablette ou TV connectée. Moyennant un abonnement mensuel compris entre 30 et 45 euros, le PC, Mac ou autre terminal en question bénéficie aussitôt de performances que seuls les appareils les plus haut-de-gamme du moment pourraient offrir. En résumé, Blade entend bouleverser notre lien avec l’ordinateur, faisant de ce dernier un service en ligne.

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>