Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Posted by on août 21, 2017 in Web & Tech | 0 comments

La reconnaissance faciale à l’assaut du terrorisme aux Etats-Unis

La reconnaissance faciale à l’assaut du terrorisme aux Etats-Unis

Depuis la semaine dernière, les Etats-Unis ont enfin reconnu que la technologie de reconnaissance faciale était l’une des solutions les plus efficaces pour lutter contre le terrorisme. C’est pourquoi l’application a été installée dans l’aéroport de Las Vegas, le McCarran International Airport. Une installation de masse est également prévue entre la fin d’année 2017 et l’année 2018 dans tous les aéroports internationaux du pays.

Une technologie qui a fait ses preuves

Le fonctionnement de la reconnaissance faciale est simple : tous les visages d’un lieu public sont scannés par le système de sécurité et une alerte est déclenchée si un suspect fiché est reconnu. Les dernières mises à jour du système ont fait leurs preuves récemment, démontrant qu’elles étaient capables de reconnaître un homme qui portait un déguisement, un chapeau ou un foulard, ou même quelqu’un qui tentait de dissimuler son visage. Des nouvelles très rassurantes lorsqu’on se rappelle que certains terroristes recherchés, tels qu’Anis Amri, avaient pu passer tranquillement les frontières européennes sans déclencher d’alertes. L’évolution de la technologie est donc, aujourd’hui, suffisamment avancée et efficace pour autoriser une utilisation massive.

Vers une utilisation massive

Si cela fait plus d’un an que la technologie a été installée dans d’autres aéroports américains tels que celui d’Atlanta, de Houston et de Chicago, les preuves de son efficacité dans la lutte contre le terrorisme n’ont été reconnues que très récemment. La technologie américaine de reconnaissance faciale a été approuvée par la Customs and Border Protection et son installation est prévue en priorité pour les aéroports de New-York et de Boston. Au total, ce sont près de 300 sites de grands passages (gares, autoroutes, centres commerciaux, frontières, etc.) qui devraient être équipés d’ici fin 2018 contre seulement 5 actuellement. En Europe, le procédé devrait également se répandre globalement d’ici 2018 à 2020.

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>