Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Posted by on oct 24, 2016 in Web & Tech | 0 comments

Verizon s’interroge sur l’acquisition de Yahoo!

Verizon s’interroge sur l’acquisition de Yahoo!

A la fin du mois de juillet dernier, Verizon officialisait le rachat de l’essentiel des activités de l’ex-géant du net, Yahoo!, pour la somme de 4,83 milliards d’euros – avec la signature d’un contrat en bonne et due forme à la clé. A vrai dire, ce n’était plus réellement une surprise, car depuis plusieurs semaines, les rumeurs de cette acquisition avaient éventé le suspense. Cependant, si la nouvelle entendue ces derniers jours sur les marchés venait à se confirmer, il s’agirait d’un coup de théâtre.

De fait, Verizon serait en train de reconsidérer son offre, et la semaine dernière, le directeur juridique annonçait qu’il existait à ses yeux « une base raisonnable » permettant de considérer que les fuites de données dont Yahoo! avait été victime – sur pas moins de 500 millions de comptes – se traduisaient par « un effet matériel » négatif sur la valeur des services de la société. Or ce terme ne doit rien au hasard, car il s’agit précisément de l’une des portes de sortie prévues par le contrat, et qui permettrait à l’opérateur américain de se retirer du deal sans pénalité.

Toutefois, le poids-lourd des télécommunications n’envisage pas encore publiquement cette option. Il réclame en revanche de la part de Yahoo! une totale transparence vis-à-vis des conséquences sur le scandale des comptes piratés, ne pouvant plus se contenter du simple qualificatif d’ « anecdotique » que ne cesse de répéter les responsables de sa future filiale potentielle.

Selon les porte-paroles de Verizon, des « informations d’importance » notable seraient encore attendues afin de peaufiner l’analyse de la gravité de la brèche, et donc de déterminer si l’acquisition reste une option intéressante … cela fait peu de doutes, mais le prix proposé pourrait bien être revu à la baisse. Ainsi, selon le New York Post, le PDG d’AOL – et négociateur attitré pour le compte de Verizon – souhaiterait réduire le prix d’achat d’un milliard de dollars (!) Alors même que Marissa Mayer se trouve sous pression de plus en plus forte de son actionnariat, il n’est pas certain qu’elle puisse accepter une telle demande, aussi justifiée soit-elle.

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>