Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Posted by on juil 10, 2017 in Web & Tech | 0 comments

La voiture autonome en attraction-phare aux JO de 2020.

La voiture autonome en attraction-phare aux JO de 2020.

Pour les Jeux Olympiques de 2020, le gouvernement japonais a souhaité, de toute évidence, accentuer sur l’aspect technologique que l’on associe communément au Pays du Soleil Levant. Ainsi, des médailles, dont la composition intégrera des puces électroniques recyclées, jusqu’à la vasque olympique, allumée au travers d’un drone de Toyota préfigurant une hypothétique voiture volante, et sans oublier le déploiement massif de la 5G dans toute la ville de Tokyo, les autorités japonaises entendent démontrer l’étendue de leur savoir-faire.

Si les éléments précédents étaient déjà connus, une annonce plus récente a suscité l’intérêt de tous les amateurs de technologie, et plus particulièrement ceux au fait des avancées des véhicules autonomes. Pour l’heure, le Japon a approuvé la circulation de ce type de voiture, mais uniquement sur des portions de route très limitées, et sous des conditions strictes d’utilisation. Néanmoins, les progrès anticipés dans le domaine d’ici à 2020 sont tels que des navettes 100% autonome – de catégorie 6, pour les connaisseurs – conduisant athlètes et/ou visiteurs de l’aéroport jusqu’à leur hôtel, puis vers le complexe olympique bien sûr, sont à l’étude.

Dès lors que l’annonce a été faite, plusieurs constructeurs automobiles se sont lancés dans l’aventure, dont en particuliers Nissan et Toyota, qui espèrent être prêts à temps, et pouvoir ainsi transformer les JO de Tokyo en une vitrine de leur maîtrise du véhicule autonome. Sans même parler du marché des VP, celui des compagnies de taxis est à lui seul considérable à l’échelle globale, et la ville de New-York serait notamment fortement intéressée.
Cependant, certains acteurs du marché – et non des moindres, comme Honda, par exemple – ont exprimé leurs doutes quant à la faisabilité du projet. Si la commercialisation de voitures de catégorie 6 – ne requérant aucune intervention du conducteur sur tout le trajet – reste à l’ordre du jour, ils estiment que ce degré d’autonomie ne pourra pas être atteint avant 2025. Pour les constructeurs les plus ambitieux en tout cas, le compte-à-rebours est enclenché.

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>