Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Posted by on mar 21, 2016 in Actualité | 0 comments

Volvo souligne une aberration, l’absence de norme unique pour les recharges électriques

Volvo souligne une aberration, l’absence de norme unique pour les recharges électriques

Le constructeur suédois envisage de lancer un modèle 100% électrique dans trois ans, et outre son engagement fort en matière de dispositifs high-tech de sécurité et d’automatisation, Volvo mène désormais une campagne en faveur de l’harmonisation du système de recharge électrique. Dans ce but, un consortium avait été précédemment créé, baptisé « Charging Interface Initiative », dans lequel se retrouve la quasi-totalité des constructeurs germaniques (Audi, BMW, Mercedes, Opel, Porsche et Volkswagen), ainsi que Ford, et désormais, donc, Volvo.

L’ambition de ce consortium – qui regroupe également plusieurs acteurs-clé du secteur naissant de la recharge électrique pour automobile – est clairement d’éviter une répétition du scenario que nous avons connu avec les équipements connectés, pour lesquels chaque marque (ou presque) a proposé un standard différent afin de recharger les batteries de ses appareils. En outre, soulignons à ce propos que malgré une directive de la Communauté Européenne établissant enfin une norme unique, Apple continue de faire bande à part …

Cela étant posé, les membres du consortium « Charging Interface Initiative » soulignent à juste titre que la technologie des motorisations électriques est encore trop jeune pour se permettre de voir son développement freiner à cause de querelles futiles portant sur le standard de charge. Concrètement, il s’agirait d’imposer à l’échelle mondiale un système combinant courant alternatif (jusqu’à 43 kW) et continu (jusqu’à 350 kW). Cela permettrait de réduire significativement les risques de panne électrique, et donc l’anxiété qui continue d’exister autour de celle-ci auprès de nombreux automobilistes.

Espérons que l’intérêt commun prévaudra, et que le consortium verra la liste de ses membres s’allonger prochainement avec des constructeurs hexagonaux, afin de ne pas laisser aux allemands, américains et suédois le privilège d’avoir été « du côté de l’Histoire ». On pense ici en particulier à Renault, dont l’excellente citadine Zoé avait vu son lancement perturbé par une connectivité impossible au réseau électrique domestique – avant que ce manque soit tardivement corrigé.

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>